BNS : examen de la situation économique et monétaire du 15 juin 2017

La Banque nationale poursuit sa politique monétaire expansionniste

...

La nouvelle prévision d’inflation conditionnelle n’a quasiment pas changé par rapport à celle de mars. Pour l’année en cours, la Banque nationale s’attend toujours à un taux d’inflation de 0,3%. La prévision pour 2018 est légèrement plus faible et passe à 0,3%, au lieu de 0,4% au trimestre précédent. La Banque nationale table désormais sur un taux d’inflation de 1% en 2019, contre 1,1% dans la prévision de mars. La prévision d’inflation conditionnelle repose sur l’hypothèse d’un Libor à trois mois maintenu constant à –0,75% pendant les trois prochaines années. Conformément aux attentes de la BNS, la conjoncture mondiale s’est encore raffermie. Grâce à la croissance économique, la situation s’est améliorée sur le marché du travail durant les derniers trimestres dans les pays industrialisés. Malgré le développement positif de l’économie réelle, le renchérissement reste modéré dans la plupart de ces pays. Dans ce contexte, la politique monétaire devrait demeurer très expansionniste, en particulier au Japon et dans la zone euro. Aux Etats-Unis, il est probable que les conditions monétaires se normalisent progressivement. Berne, le 15 juin 2017 Communiqué de presse Page 2/3 Dans son nouveau scénario de base pour l’économie mondiale, la Banque nationale part de l’hypothèse que l’évolution favorable de la conjoncture va se poursuivre. D’importants risques continuent cependant de peser sur ce scénario de base prudemment optimiste. Ces risques découlent d’incertitudes politiques et de problèmes structurels observés dans différents pays industrialisés. Il ressort des premières estimations trimestrielles de la comptabilité nationale qu’au premier trimestre 2017 également, les impulsions positives émanant de l’étranger ne se sont répercutées qu’en partie sur l’économie suisse. La croissance du produit intérieur brut, peu soutenue déjà au second semestre 2016, s’est certes quelque peu consolidée. Cependant, estimée à 1,1% en termes annualisés, elle demeure modérée. Toutefois, les indicateurs économiques disponibles laissent présager une dynamique conjoncturelle un peu plus robuste. La Banque nationale table toujours sur une croissance économique d’environ 1,5% en 2017. Au premier trimestre 2017, la croissance des prêts hypothécaires est demeurée constante et s’est maintenue à un niveau relativement faible. Par ailleurs, le ralentissement de la progression des prix s’est poursuivi dans l’immobilier résidentiel. Parallèlement, les déséquilibres existant sur ces marchés se sont légèrement résorbés grâce à l’évolution des facteurs fondamentaux et à la dynamique globalement modérée sur le marché hypothécaire et de l’immobilier résidentiel. Néanmoins, ils s’inscrivent toujours à un niveau comparable à celui de 2014, année durant laquelle le volant anticyclique sectoriel de fonds propres a été fixé à 2%. La BNS continue à observer attentivement les développements sur ces marchés et examine régulièrement s’il y a lieu d’adapter le volant anticyclique de fonds propres.

Lettre de la BNS du 15.06.2017


Image
We approach each problem with three essential elements: strategic thinking, creative solutions, proven results.
Copyright © 2016 - 2021 by Swiss Profilinvest. All Rights Reserved. Switzerland. Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site Internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez leur utilisation. Les cookies ne sont pas utilisés à des fins publicitaires et leurs utilisations sont protégées par la Loi suisse sur la protection des données personnelles. Swiss ProfilInvest est membre de NODE 1922 www.node1922.ch

Social Icon

© 2019 JoomShaper, All Right Reserved